Accueil
Acteurs
Actrices
Compositeurs
Films
Photographes
Réalisateurs
Scénaristes
Technique
Récompenses
Thèmes










   


Le château de Champs-sur-Marne
Les autres châteaux

Géographie

Le château de Champs-sur-Marne est situé en France dans la commune de Champs-sur-Marne, dans le département de Seine-et-Marne à 18 km de Paris.

Histoire

Le château a été construit près d'une boucle de la Marne entre 1703 et 1706 par les architectes Pierre Bullet et son fils Jean-Baptiste Bullet de Chamblain pour deux financiers de Louis XIV : Charles Renouard de La Touanne puis Paul Poisson de Bourvallais.
Pendant plus de vingt ans, de 1718 à 1739, la princesse de Conti (1666-1739), fille légitimée de Louis XIV et de Louise de La Vallière, possède le château en usufruit.
À l’été 1757 le duc de La Vallière loue le château à la marquise de Pompadour qui y résidera pendant un an et demi.
En 1895 il est acheté par le banquier Louis Cahen d'Anvers, puissante famille de la haute finance parisienne, et son épouse Louise de Morpurgo ; ils font restaurer le domaine et le château par l'architecte Walter-André Destailleur, qui avait déjà édifié pour eux en 1880 l'hôtel au 2, rue de Bassano à Paris, orné de lambris anciens, de tableaux et d'objets d'art des XVIIe et XVIIIe siècles. Le couple remeuble à grands frais la demeure - où naîtra le 26 août 1899 leur fille Lydie Louise Yvonne - et font recréer les jardins par les paysagistes Henri et Achille Duchêne aidés par les nombreux jardiniers recrutés par Louis Cahen d'Anvers, qui en 1904 fut élu maire de la commune (1 200 habitants), avant son fils cadet Charles.
Il meurt en 1922 ; en 1934 Charles, époux de Suzanne Lévy, donne à l'État et la demeure restaurée et son mobilier à condition qu'il reste en place, et que l'emploi et le logement des 63 jardiniers, des 18 domestiques, des 11 garde-chasse et de la cinquantaine d'employés des fermes du domaine soit garanti.
Le 3 juillet 1954 un grand bal réunissant 1 400 personnes y fut donné pour le 18e anniversaire de Monica Cahen d'Anvers, à la suite d'un décret ayant remis le domaine à la disposition (pour un mois) de son père, qui dut assurer le château pour deux millions de dollars et son contenu pour deux millions et demi.
De 1959 à 1969 le Général de Gaulle qui l'affecte aux hôtes de marque de l'Etat, y reçoit de nombreux chefs d'état de l'Afrique noire francophone après la décolonisation.
En 1980, un autre bal pour 800 invités y fut donné pour les 18 ans d'une nièce de Gilbert Cahen d'Anvers (1909-1995).
En 1987 fut créée l'association "Sons d'histoire au château", qui y donna des spectacles historiques ; celui de 1995 était intitulé Le Château d'Alice, en souvenir d'Alice, qui jeune fut peinte par Renoir, comme sa soeur Irène, épouse de 1891 à 1902 du comte Moise de Camondo.
À partir de la fin des années 1980, le rythme des tournages cinématographiques, télévisuels et publicitaires s'y intensifie (près de 80 tournages à ce jour). La richesse du décor intérieur et du mobilier ainsi que les jardins sont en effets très appréciés des cinéastes du monde entier.
C'est aujourd'hui un domaine national géré par le Centre des monuments nationaux qui abrite dans ses communs sud-ouest le Laboratoire de recherche des monuments historiques.
Après des travaux de restauration ayant duré plus de 6 ans, la réouverture payante au public a eu lieu le samedi 29 juin 2013. Le parc a toujours été visitable gratuitement.

Source : Wikipédia

Le Château leur a servi de décors

Les années 1970

L'ÎLE AUX TRENTE CERCUEILS

1979, France, Série
Réalisé par Marcel Cravenne
Scénario de Robert Scipion
Musique de David Aubriand & Karl Schäfer
Photographie d'Albert Schimel
Décors de François Comtet
Costumes de Monique Plotin
Durée 6 x 0 h 52

Avec Claude Jade, Jean-Paul Zehnacker, Yves Beneyton, Pascal Sellier, Georges Marchal, Julie Philippe, Marie Mergey, Pierre Semmler...

Résumé : L'action se déroule en 1917. Véronique d'Hergemont est une jeune femme de 35 ans, devenue infirmière à l'hôpital militaire de Besançon dans l'espoir d'oublier un passé qui la hante depuis 14 ans. En effet, Véronique d'Hergemont ne peut se pardonner la mort de son père et de son fils François, disparus en mer. La mort de ses proches est en effet pour elle le châtiment pour avoir, contre la volonté de son père, épousé le comte Vorski. Après avoir compris que son propre père avait enlevé l'enfant pour le protéger, elle avait fui Vorski, qui s'était entre-temps avéré être un dangereux mythomane, persuadé d'être appelé à un destin grandiose... Ce passé tragique rattrape Véronique d'Hergemont lorsqu'elle découvre sa griffe personnelle (V d'H) dans un film projeté à Besançon. Bouleversée, car sachant que personne, hormis elle, son père et Vorski ne connaissaient cette signature, elle entreprend des recherches en Bretagne, où a été tourné le film. Ses recherches vont la conduire sur la piste de son père et de son fils qui, alors que tout le monde les croyait morts, s'étaient réfugiés sur l'île de Sarek, plus connue dans la région comme l'Île aux Trente Cercueils. Dès son arrivée, le cauchemar commence... Des messages énigmatiques, une prophétie effrayante, la terreur superstitieuse des habitants de l'île, des morts brutales... Véronique se retrouve bientôt seule sur l'île, sans moyen de s'enfuir. Jusqu'à ce qu'elle découvre la vérité... Vorski, que l'on avait déclaré mort, est sur l'île. C'est lui qui a tout manigancé, dans le but de s'approprier le fabuleux trésor de Sarek, la légendaire Pierre-Dieu. Mais aussi pour se venger de Véronique...

Les plus de Ciném@ et Cie : Le personnage d'Arsène Lupin a disparu dans cette adaptation.

Voir aussi : Arsène Lupin & Ile aux moines.

Les années 1980

UN AMOUR DE SWANN

1984, France/Allemagne, Drame
Réalisé par Volker Schlöndorff
Scénario de Peter Brook, Jean-Claude Carrière, Marie-Hélène Estienne & Volker Schlöndorff d'après le roman de Marcel Proust
Photographie de Sven Nykvist
Musique de David Graham, Hans Werner Henze, Gerd Kuhr & Marcel Wengler
Décors de Jacques Saulnier
Costumes d'Yvonne Sassinot de Nesle
Montage de Françoise Bonnot
Son de Michel Barlier, Jean-Claude Laureux & Gilles Ortion
Mixage son de Dominique Hennequin
Casting de Romain Brémond, Marie-Christine D'Aragon & Caroline Huppert
Scripte de Claudine Gaubert
Durée 1 h 50

Avec Jeremy Irons, Ornella Muti, Alain Delon, Fanny Ardant, Marie-Christine Barrault, Anne Bennent, Nathalie Juvet, Charlotte Kerr, Charlotte de Turckheim, Jean-François Balmer, Jacques Boudet, Jean-Pierre Coffe, Jean-Louis Richard, Pierre Arditi (Voix), Jean Aurenche...

Résumé : Au début du XXe siècle. Charles Swann, un jeune et riche dandy, passe le plus clair de son temps à fréquenter la vieille noblesse, notamment le duc et la duchesse de Guermantes. Il est follement épris d'une jolie demi-mondaine, Odette de Crécy. Oisif, Swann s'abandonne complaisamment aux tourments de la jalousie. Après des heures de souffrance, il parvient à passer une nuit avec Odette. Le matin venu, il estime que finalement, celle-ci n'est «pas son genre». Pourtant, on le retrouve, bien des années plus tard, aux côtés d'Odette qui, devenue sa femme, lui a donné une fille. En compagnie du baron de Charlus, frère de la duchesse de Guermantes, il s'interroge sur l'échec de sa vie sentimentale, si éloignée de cet absolu dont il rêvait...


Les années 1990

L'ALLÉE DU ROI

1996, France, Mini série
Réalisé par Nina Companéez
Scénario de Nina Companéez d'après le roman de Françoise Chandernagor
Photographie de Dominique Brabant, Philippe Nicolas & Georges Orset
Musique de Bruno Bontempelli
Décors de Jean-Claude Bourdin, Olivier Breban, Yves Demarseille, Laurent Labagnère, Alain Leguillon, Guy-Michel Morin, Christian Pestour & Daniel Thourier
Costumes de Thierry Bosquet, Annick Garel-Coutelle, Pierre-Yves Gayraud, Anne Nicolod, Emanuelle Pelletier, Stéphane Perrin, Françoise Poulin & Sophie Pretat
Montage de Nicole Berckmans & Manuel De Sousa
Son de Nelly Gourves & Stefan Richter
Mixage son de Joël Faure
Montage son de Stéphanie Araud & Stefan Richter
Scripte d'Anne-Marie Dumas
Durée 4 h 01

Avec Dominique Blanc, Mauricio Buraglia, Didier Sandre, Valentine Varela, Michel Duchaussoy, Samuel Labarthe, Christian Brendel, Annie Sinigalia, Geneviève Mnich, Raphaëline Goupilleau, Claude Aufaure, Jacques Ciron, Annie Grégorio, Maud Rayer, Frédérique Tirmont, Antoine du Merle, Daniel Mesguich, Marie-Armelle Deguy, Agathe de La Boulaye, Magali Renoir, Catherine Alcover, Benoît Allemane, Olivier Achard, Bernard Musson...

Résumé : Juste avant la naissance du 3ème enfant de la Montespan, le Roi prend la décision de "légitimer" les enfants qu'il a eus de la Vallière et de la Montespan. Le Roi les veut désormais à la Cour auprès de lui. Françoise vient donc s'installer à la Cour, en tant que gouvernante officielle des enfants de Madame de Montespan. Elle vit dans la proximité du Roi qui lui porte de plus en plus d'attention. Lors d'une rencontre imprévue à l'aube, dans une grotte du parc de Saint-Germain, elle se donne au Roi...
© Les Films du Losange
LAUTREC

1998, France/Espagne, Biographie
Réalisé par Roger Planchon
Scénario de Roger Planchon
Photographie de Gérard Simon
Musique de Jean-Pierre Fouquey
Décors de Jacques Rouxel
Costumes de Pierre-Jean Larroque
Montage d'Isabelle Devinck
Son de Jean-Pierre Halbwachs, Thierry Lebon & Jean Minondo
Casting de Marie-Christine Lafosse
Scripte de Florence Aupetit
Durée 2 h 05

Avec Régis Royer, Elsa Zylberstein, Anémone, Claude Rich, Hélène Babu, Claire Borotra, Alexandra Pandev, Amanda Rubinstein, Jean-Marie Bigard, Vanessa Guedj, Nathalie Krebs, Philippe Clay, Victor Garrivier, Philippe Morier-Genoud, Yvon Back, Roger Planchon, Marie Pillet, Betty Bomonde, Elodie Frenck, Jocelyn Quivrin...

Résumé : Henri de Toulouse-Lautrec naît le 24 novembre 1864 dans le château familial d'Albi. L'enfant souffre d'une maladie osseuse qui stoppe la croissance de ses jambes et le laisse difforme. Il commence à peindre, puis part à Paris où il va étudier la peinture tout en fréquentant assidûment les bordels et les cabarets...

Prix & Récompenses : César 1999 : Meilleurs costumes & meilleur montage.