Accueil
Acteurs
Actrices
Compositeurs
Films
Photographes
Réalisateurs
Scénaristes
Technique
Récompenses
Thèmes
Contact










   



Ile d'Aix sert de décors au cinéma
Les autres îles

Sa situation géographique

La commune d'Île d'Aix couvre la totalité de l'île d'Aix, ainsi que la longe de Boyard (où est édifié Fort Boyard). Située dans le centre-ouest du département de la Charente-Maritime, au large des côtes aunisiennes, elle est baignée par l'océan Atlantique et appartient à un ensemble géographique plus vaste, l'archipel charentais. Cette petite île se déploie au cœur du pertuis d'Antioche, entre l'île d'Oléron et Fouras, à l'extrémité nord-ouest de la vaste embouchure de la Charente.
Sur un plan plus général, cette petite île est située dans la partie sud-ouest de la France, au centre de la côte atlantique, faisant partie du "midi atlantique".

Source : Wikipédia

Histoire de l'île

Dès la fin du XIIe siècle, l'île d'Aix devient un site stratégique pour l'Angleterre qui la dispute à la France et, durant tout le XIIIe siècle, les attaques des navires anglais se succèdent, jusqu'en 1286 où l'estuaire de la Charente sépare la Saintonge anglaise de la Saintonge française.
En 1692, le tracé des fortifications, sur les instructions de Vauban, est mis à plat par François Ferry pour défendre La Rochelle, Rochefort, Brouage et l'embouchure de la Charente. Les Britanniques réussissent à s'en emparer, durant la Guerre de Sept Ans, et détruisent les remparts. Ceux-ci sont réparés, ensuite, par des ingénieurs parmi lesquels on compte le physicien Charles-Augustin Coulomb et Pierre Choderlos de Laclos, l'auteur des Liaisons Dangereuses.
En 1794, sous la Révolution, des centaines de prêtres réfractaires sont ensevelis sur l’île d’Aix, morts dans des conditions épouvantables, sur les tristement célèbres pontons de Rochefort (navires démâtés laissés à l'ancre et utilisés comme prisons).
Les 11 et 12 avril 1809 se déroule la bataille de l’île d'Aix. Cette année-là, Napoléon institue le blocus continental. Mais la flotte britannique bloque les ports de l'Empire. Les colonies des Antilles étant menacées, Napoléon donne l'ordre d'envoyer une escadre pour porter des approvisionnements et des renforts. Une flotte est rassemblée à cette fin sous le commandement du vice amiral Zacharie Allemand : 11 vaisseaux et 4 frégates sont ainsi ancrés à l'embouchure de la Charente, un peu à l'est de l'île d'Aix, d'où ils sont surveillés par l'escadre du vice-amiral John Gambier, qui mouille un peu au nord, dans la rade des Basques. Le 11 avril, profitant d'un vent portant et de la marée montante les anglais laissent dériver, vers les navires français, une trentaine de brûlots. Pour éviter d'être embrasés, les navires français laissent filer leurs ancres et dérivent vers l'estuaire. La plupart s'échouent dans la vase. Le lendemain les frégates anglaises canonnent, à bout portant, les navires qui ne sont pas parvenus à se dégager, malgré le passage par dessus bord de quelque 385 canons au fond de la baie. C'est un nouveau désastre pour la flotte de l'Empereur ; les anglais ont détruit une frégate et quatre vaisseaux de l'escadre française, ruinant les espoirs de renforts pour les colonies menacées aux Antilles.
Napoléon Ier séjourne sur l'île une semaine, du 8 au 15 juillet 1815, avant de quitter à jamais la terre de France. C'est d'ici qu'il embarque, pour le Royaume-Uni, mais est en réalité emmené sur l'île de Sainte-Hélène, bien plus lointaine. Le souvenir de l’empereur plane encore sur l’île, avec le Musée napoléonien et la place Austerlitz.
Le fort Liédot a servi de prison pour de nombreuses personnes. Parmi elles on compte des Communards, après la chute de la Commune de Paris, en 1871. Quelques soldats de l'armée impériale russe, insoumis sur le Front français en 1917, épisode peu glorieux de la première guerre mondiale et méconnu : les 81 meneurs de l'insurrection du camp de la Courtine sont déportés à l'île d'Aix. Trois soldats, morts par noyade au cours d'une tentative d'évasion, sont enterrés dans le petit cimetière de l'île. Ahmed Ben Bella, dirigeant du FLN, et quatre autres de ses compagnons (Mohamed Boudiaf, Hocine Aït Ahmed, Mohamed Khider, Mostefa Lacheraf) y séjournent de mars 1959 à mai 1961, surveillés par une garnison d'environ 150 gendarmes. Ahmed Ben Bella devient, après sa libération et son retour au pays, le 1er président de la république algérienne.
Les habitants de l’île gardent de très mauvais souvenirs de ces années-là : les côtes de l'île étaient surveillées jour et nuit par des postes de gardes disséminés le long de toute la côte et l'île était coupée en deux, dans le hameau de Bois-Joly, par une haute clôture infranchissable, avec poste de garde implanté sur la route, occupé 24h/24.

Source : Wikipédia

Les films tournés à l'île d'Aix

Les films tournés dans les années 1960

LES AVENTURIERS

1967, France/Italie, Aventures
Réalisé par Robert Enrico
Scénario de Robert Enrico, José Giovanni & Pierre Pelegri
Photographie de Jean Boffety
Musique de François de Roubaix
Décors de Jacques D'Ovidio
Costumes de Paco Rabanne
Montage de Jacqueline Meppiel
Monteur assistant : Michel Lewin
Mixage son de Jean Nény
Scripte de Françoise Bettiol
Durée 1 h 52

Avec Alain Delon, Lino Ventura, Joanna Shimkus, Serge Reggiani, Hans Meyer, Jean Darie, Jean Trognon, Odile Poisson, Irène Tunc, Valéry Inkijinoff, Guy Delorme, Paul Crauchet...

Résumé : A la suite d'un échec professionnel, Roland et Manu, amis de longue date et amateurs de sensations fortes, décident de partir à la chasse au trésor d'un avion englouti. Aidé par Lætitia, les aventuriers partent au large du Congo à la recherche de cette cargaison de diamants. Toutefois, la tâche ne sera pas facile pour ces voyageurs car un armada de pirates souhaite aussi s'emparer de ce magot tant convoité...


Les films tournés dans les années 2010

TOURNÉE

2010, France/Allemagne, Comédie Dramatique
Réalisé par Mathieu Amalric
Scénario de Mathieu Amalric, Raphaëlle Desplechin, Philippe Di Folco, Tom Frank & Marcelo Novais Teles
Photographie de Christophe Beaucarne
Direction artistique de Stéphane Taillasson
Costumes d'Alexia Crisp-Jones
Montage d'Annette Dutertre
Son d'Olivier Mauvezin
Casting de Franzo Curcio
Scripte d'Élodie Van Beuren
Durée 1 h 51

Avec Miranda Colclasure, Suzanne Ramsey, Dirty Martini, Julie Atlas Muz, Angela de Lorenzo, Alexander Craven, Mathieu Amalric, Damien Odoul, Aurélia Petit, Pierre Grimblat, Anne Benoît, Julie Ferrier, André S. Labarthe...

Résumé : Joachim Zand, un producteur d'émissions de télévision à la carrière devenue incertaine, revient des Etats-Unis avec une troupe de stripteaseuses. La tournée qu'il leur a organisée les emmènera au Havre, à La Rochelle, Nantes puis Toulon, en attendant l'apothéose parisienne. Dans le compartiment d'un train, Zand apprend qu'il n'a plus de salle dans la capitale. Alors, tandis que ses artistes américaines court vêtues donnent leur premier spectacle, Zand file à Paris. Il doit trouver une salle, renouer avec des amis devenus hostiles, des maîtresses malades, mais aussi prendre en charge ses enfants, deux garçonnets qu'il n'impressionne plus...

Prix & Récompenses : Festival de Cannes 2010 : Prix de la mise en scène & Prix de la critique internationale F.I.P.R.E.S.C.I..