Accueil
Acteurs
Actrices
Compositeurs
Films
Photographes
Réalisateurs
Scénaristes
Technique
Récompenses
Thèmes
Contact












La bande dessinée au cinéma
Les Années 1960


1970 - 1980 - 1990 - 2000 - 2010

Histoire de la Bande Dessinée
Les années 1960

The Fantastic Four et Spider Man font leur apparition en 1961 et 1962, respectivement. Certains personnages font un retour en force avec des origines un peu changées, comme Hawkman ou Captain America.
En Amérique du Sud, plus précisément en Argentine, une nouvelle héroïne voit bientôt le jour : Mafalda est créée en 1964 par Quino. Le dessin de Mafalda a d’abord fait son apparition pour une bande dessinée publicitaire que Quino devait travailler dessus en 1962.
C’est au début des années 60 que quelques personnes font pression afin de voir la bande dessinée finalement gagner une reconnaissance officielle. En 1962, le Club des bandes dessinées (renommé C.E.L.E.G. deux ans plus tard) voit le jour en France. Il commence à publier la revue Giff-Wiff. Le premier Salon européen de la bande dessinée ouvre ses portes en Italie en 1965. La bande dessinée est de plus en plus reconnue sous le nom de "9e art" et Ran Tan Plan (Belgique) et Phénix (France) se spécialisent dans son étude en 1966. En 1967, l’essor continue avec une exposition appelée Bande dessinée et Figuration narrative par la S.O.C.E.R.L.I.D. au musée des Arts décoratifs de Paris. Les premiers albums pour adultes sont édités par Éric Losfeld en 1964 (avec Barbarella de Jean-Claude Forest).
De nouvelles bandes dessinées font leur apparition dans la revue Pilote au fil des ans et deviennent souvent des classiques, telles qu'Achille Talon (par Greg, 1965), la reprise de Lucky Luke (par Morris et auparavant publié dans Spirou), Blueberry (par Charlier et Jean Giraud en 1963) etc... C’est ainsi que Pilote s’imposera dans son genre et fera connaître beaucoup d’artistes aujourd’hui renommés.

Source : Dictionnaire mondial de la Bande Dessinée
Mafalda

La Bande Dessinée se fait des bulles sur les écrans

DANGER : DIABOLIK !
(Diabolik)

1968, Action, Italie/France
Réalisé par Mario Bava
Assistant réalisateur : Lamberto Bava
Scénario d'Arduino Maiuri, Adriano Baracco, Brian Degas, Tudor Gates, Mario Bava, Angela Giussani & Luciana Giussani d'après leur bande dessinée
Photographie d'Antonio Rinaldi & Mario Bava
Musique d'Ennio Morricone
Décors de Ennio Michettoni & Carlo Rambaldi
Direction artistique de Flavio Mogherini
Costumes de Piero Gherardi, Giulio Coltellacci & Luciana Marinucci
Montage de Romana Fortini
Casting de Guidarino Guidi
Durée 1 h 45

Avec John Phillip Law, Marisa Mell, Michel Piccoli, Adolfo Celi, Claudio Gora, Mario Donen, Renzo Palmer, Caterina Boratto, Andrea Bosic, Terry-Thomas...

Résumé : Malgré le transport de fausses livres sterling mis en place par l'inspecteur Ginko, Diabolik s'empare de la Rolls contenant les vrais billets. Obtenant de son supérieur les pouvoirs illimités, le policier fait une gigantesque prise de drogue dans des entrepôts de Ralph Valmont. Cela lui permet de convaincre ce chef de la pègre, en échange de sa liberté, de l'aider à capturer l'insaisissable criminel masqué. Secondé par le sergent Danek, l'inspecteur tend un piège en faisant savoir par les actualités que Lady Clark portera un magnifique collier d'émeraudes lors d'une réception et...



Les plus de Ciném@ et Cie : Diabolik a été créé en Italie en 1962 par les sœurs Angela et Luciana Giussani. Cette série fut d'abord publié à Milan au format poche et dessiné par Gino Marchesi puis par d'autres dessinateurs dont Sergio Zaniboni, Paolo Ongaro, Alarico Gattia, Lino Jeva, Floriano Bozzi et bien d'autres. En France, il fut publié en Petit format de 1966 à 1980 au sein des différentes branches de la SFPI.
ISABELLE, DUCHESSE DU DIABLE... ET DE L'AMOUR
(Isabella, duchessa dei diavoli)

1969, Aventures, Italie/Allemagne
Réalisé par Bruno Corbucci
Scénario de Mario Amendola, Giorgio Cavedon & Elisabeth Förster d'après la bande dessinée de Sandro Angiolini
Photographie de Fausto Zuccoli
Musique de Sante Maria Romitelli
Décors de Giuseppe Cesare Monello
Direction artistique de Giuseppe Aldrovandi
Costumes de Sigrid Wohlens
Montage de Luciano Anconetani
Son de Pietro Ortolani
Scripte de Graziella Marsetti
Durée 1 h 31

Avec Brigitte Skay, Mimmo Palmara, Fred Williams, Elina De Witt, Sal Borgese, Mario Novelli, Renato Baldini, Enzo Andronico...

Résumé : Nous sommes en France à la fin du XVIIème siècle. La France vit une époque politique et religieuse assez trouble, Henri IV vient juste d'être assassiné par Ravaillac et Marie de Médicis régente comme elle peut. Le Baron Eric von Nutter, militaire de renom mais comploteur hors pair, a décidé de s'approprier les terres du Duc de Frissac, son ennemi juré. Après avoir attaqué le château du Duc, et devant le refus de ce dernier de lui céder ses terres, il massacre tout le monde. Seule la très jeune fille du duc, Isabelle, cachée sous son lit, a échappé au massacre, ainsi que le fidèle serviteur, Mélicourt. Ayant réussis à s'enfuir, ils sont accueillis par une troupes de bohémiens qui vont élever la fillette, puis, lui apprendre le maniement des armes. Devenue adulte, la jeune femme apprends par hasard qu'elle est de sang noble et que ses parents furent massacrés par l'infâme Baron von Nutter. Elle n'aura de cesse de les venger, faisant ainsi passer au second plan l'amour que lui porte le beau et dévoué Gilbert de Villancourt...

Les plus de Ciném@ et Cie : Sandro Angiolini est né 9 juin 1920 et est décédé en 1985. Il a commencé sa carrière dans la bande dessinée dans les années 40, faisant des BD pour divers journaux et magazines : bandes dessinées animalières dans Albi dell' Intrepido, sketches pour la radio et le théâtre pendant la guerre. Il travaille également pour le dessin animé et collabore à la réalisation de La Rose de Bagdad, qu'il adapte aussi en BD pour les éditions Dardo. Dans les années 50/65, Angiolini dessine des bandes dessinées pour enfants : pour les magazines Tarzanetto, Bombolo et Chicchirichi, il crée Chicchirichi (Roico), sa plus fameuse, Asso e Giolli, Pinotta, Benny, Fildeferro e Scaratone, l Tre Moschettieri, etc... Dessine Jean Calamity, Rock l'Uomo Invisibile. En 1966, il est le premier à illustrer une des BD "sexy" les plus importantes pour l'Italie, Isabella, écrit par Renzo Barbieri et Giorgio Cavedon. Plus tard, il dessine les aventures de l'agent secret Goldrake et crée encore bien d'autres héroïnes "sexy" : Vartan, Fiabe Proibite, Una, Belzeba, Star Winder, La Poliziotta pour Edifumetto, Sexy Favole pour Geis.